L’important est de sauver une vie. La canicule s’est installé dans nos contrés. Elle amène le spectre du danger vital auprès de nos proches ou voisins.
Soyons vigilants et n’hésitons pas a sonner l’alarme si un doute s’installe.
N’hésitez pas a téléphoner régulièrement plusieurs fois par jour à vos proches pour leur rappeler de boire régulièrement (même s’ils n’ont pas soif), de descendre les stores dés 9 h et de les remonter dès 21 h et de  laisser les fenêtres ouvertes pour faire des courants d’aire.
N’hésitez pas à sonner chez les voisins âgés. Pas grave si vous ne vous parlez pas trop. L’important est de sauver une vie.
De plus, c’est une opportunité pour lier connaissance 😉

Le danger d’une déshydratation est majeur.
Comment lutter contre ?
Que faire pour détecter une déshydratation ?

LA DESHYDRATATION :

  1. Niveau 1
    – Dermite (rougeur de la peau) due à la chaleur
    – Œdème (gonflement) des extrémités
  2. Niveau 2
    – Éruption (boutons) sous forme de papules érythémateuses,
    prurigineuses, survenant sur les parties recouvertes
    prioritairement (thorax, plis de l’aine, scrotum), mais
    également sur le visage.
    Si la déshydratation est avancée :
    – Syncope (évanouissement)
    – Spasmes douloureux des muscles squelettiques, survenant le
    plus souvent au niveau des membres inférieurs, supérieurs et
    de l’abdomen,
    – forte transpiration.
  3. Niveau
  4. Épuisement
    – Fatigue,
    – épuisement,
    – forte transpiration, pouls faible,
    – céphalée,
    – vertiges,
    – nausées
    – vomissements,
    – tachycardie,
    – tachypnée,
    – hypotension,
    – syncope,
    – modification du comportement,

Niveau 4

 

– Dermite due à la chaleur
Il s’agit d’une éruption sous forme de papules érythémateuses, prurigineuses. Elle se produit le plus généralement sur des parties du corps recouvertes par les vêtements. Elle est due à un excès de sudation pendant les périodes chaudes et humides.
Cette manifestation se retrouve plus fréquemment chez les enfants. Cependant, les adultes portant des tissus synthétiques (en particulier les sportifs), peuvent également présenter une telle éruption. Une infection staphylococcique secondaire est souvent présente.

Prévention
La prévention consiste à :
 porter des vêtements propres, légers, amples, qui absorbent l’humidité (coton),
 éviter les crèmes et les poudres qui peuvent bloquer les glandes sudoripares.
Traitement
Le meilleur traitement est de mettre le patient dans une zone fraîche et moins humide.
Des antihistaminiques peuvent être prescrits pour traiter le prurit et la chlorhexidine utilisée pour
laver et désinfecter la zone atteinte.

L’œdème des extrémités
Il résulte de la vasodilatation qui se produit en réaction à la chaleur. L’œdème dû à la chaleur survient principalement chez les patients ayant des altérations vasculaires liées à l’hypertension, au diabète, aux atteintes vasculaires périphériques et donc plus fréquemment chez les personnes âgées ou les personnes n’ayant pas l’habitude des fortes chaleurs.

Prévention et traitement
Les diurétiques ne sont pas indiqués et augmentent le risque de déshydratation.
Il est préférable de surélever les jambes et placer nos ainés dans un environnement frais.
L’exercice physique tel que la marche régulière peut favoriser le retour veineux.

Les crampes dues à la chaleur
Ce sont des spasmes douloureux, principalement des muscles squelettiques des membres supérieurs et inférieurs, mais aussi des muscles abdominaux.
Les crampes se produisent plus fréquemment chez des personnes qui transpirent beaucoup.
Elle est due à la perte d’électrolytes lors de sudation importante et de fatigue musculaire, résultant de la fluctuation dans les secteurs intra- et extracellulaires des concentrations en
sodium, potassium, magnésium, et calcium.

Prévention et traitement
Le traitement consiste à :
 installer le proche au repos dans un lieu frais en lui faisant boire lentement une boisson de réhydratation.
 Au niveau professionnel, corriger les désordres hydro-électrolytiques per os ou par voie intraveineuse.

La syncope due à la chaleur
Elle est due à l’hypotension orthostatique et la perte de connaissance est brève et limcitée.
Il peut exister des prodromes sous forme de nausées, vertiges, troubles de la vision.
Les personnes âgées ainsi que celles souffrant de maladies cardiovasculaires ou sous diurétiques sont plus à risque en raison de la diminution de l’élasticité et de la réponse
physiologique du système cardiovasculaire.

Si vous suspectez une déshydratations extrême syncope ou apathie (fatigue, manque d’énergie ou réaction, délire, violence) extrême
Appeller le 0848 133 133 ou le 144

Si possible :
– Déplacer le proche vers un endroit plus frais
– le mettre en décubitus latéral (de coté)
– s’assurer que les voies aériennes sont libres
– Le déshabiller complètement et lui mettre du linge mouillé sur le corps en attendant que les secours viennent.